Comment communiquer avec un adolescent en crise??

Le passage de l’enfance à la jeunesse est souvent marqué par des changements de tout genre. Dans la plupart des cas, il passe par la recherche d’une personnalité propre, un développement physique et le refus de l’autorité parentale. Bien que normale, tous ces changements peuvent parfois vous prendre la tête lorsqu’en tant que parent vous ne vous y préparez pas. Découvrez donc ici des astuces pour une meilleure communication avec votre enfant en période de crise.

Favorisez le dialogue basé sur la compréhension

Il ne fait aucun doute que vos enfants déjà à l’accouchement portent des gènes ou des caractères qui proviennent de votre personnalité. Cependant, l’adolescence se présente également comme une période de découverte de soi. Ici, l’enfant essaie de prendre ses propres marques en développant des caractères et des valeurs qui lui sont intimement personnels.

Ne soyez donc pas surpris quand il prendra des décisions complètement aux antipodes de l’éducation qu’il a reçue. Le meilleur moyen est de le laisser s’exprimer et ensuite d’essayer de lui faire entendre raison. Par ailleurs, il est essentiel que vous gardiez à l’esprit que les réprimandes ne favoriseront nullement son épanouissement. Ils ne feront qu’empirer la situation en le rendant plus méfiant de vous.

Restez ferme et patient

ferme et patient

Dans ce processus de découverte de soi, il est fréquent que les adolescents fassent beaucoup de bêtises. Il  passe souvent par des sorties sans permissions, des absences au cours injustifiées ou par des balades en tenue légère ou inadaptée. Dans l’un ou l’autre des cas, il est évident que ces changements peuvent vous pousser à être très amer avec votre enfant. Cependant pour une bonne communication, les psychologues préconisent la patience et la fermeté.

Vous devez essayer à tout prix d’écouter les arguments qu’il fournira avant de vous prononcer. Ce n’est pas toujours facile à faire, mais c’est le moyen le plus sûr de lui faire comprendre qu’il a mal agi. Bien évidemment, la patience ne consiste pas en un laisser-aller à tous les agissements de votre enfant. Vous devez rester ferme sur vos décisions et au besoin le sanctionner lorsqu’il pose des actes que vous estimez assez graves.

Rassurez votre adolescent

Rassurez votre adolescent

Selon des études scientifiques, la période d’adolescence peut avoir des répercussions sur la vie socioprofessionnelle de l’enfant. Concrètement, ses résultats scolaires peuvent devenir très peu reluisants. De même, il est fréquent d’observer une certaine vulnérabilité affective chez ce dernier. Les signes les plus visibles de la vulnérabilité sont le repli sur soi et la dépression.

En tant que parent, vous devez pouvoir remarquer ces dysfonctionnements et surtout soutenir votre enfant. Faites-lui comprendre que cette étape est passagère et que tout rentrera bientôt dans l’ordre. Aussi, il est possible que l’adresse de l’enfant prenne un coup au cours de cette période. Ne vous énervez donc pas à tout bout de champ si malencontreusement il brise des objets. Cette situation loin d’améliorer son état ne ferait qu’empirer les choses.

Pour finir pour une bonne communication avec un adolescent, il est essentiel de lever petitement le tabou sur la sexualité. En effet, au cours de cette transition il sera souvent porté à vous poser des questions sur le sexe. Évitez au maximum de le refouler ou de lui servir des réponses complètement hors sujets. En effet, plus il comprendra le fonctionnement de son corps, plus vous pourrez lui dicter l’attitude à avoir le moment venu.