Les différentes peurs dans la relation amoureuse

Être en couple est une chose, faire perdurer sa relation en est une autre. Souvent, par ignorance, maladresse ou encore par peur, nous avons tendance à tout gâcher. La peur, ce mécanisme développé chez l’être humain comme étant un mode de survie, devient alors la cause d’une rupture.

Plutôt  la surmonter, beaucoup la laissent prendre le dessus. C’est d’ailleurs ce qu’on appelle « l’auto-sabotage ». Le pire dans tout cela, c’est que celui ou celle qui a mis fin à la relation par peur de juger que c’était le mieux à faire. Découvrez les différentes peurs dans la relation amoureuse.

La vision globale des couples sur la relation amoureuse

Très souvent, lorsqu’on nous demande notre vision sur la relation amoureuse, toute notre description se résume à des : « j’imagine mon couple solide, indestructible, basé sur la confiance, plein de partage, etc. » et « personne ne pourra détruire mon couple et on fera tout à deux ».

Ainsi, de nombreux couples ont une vision, disons « idéale », de la relation amoureuse à tel point qu’ils oublient les fondamentaux. Et ce n’est qu’en nageant en plein dedans que ces mêmes personnes feront face à la réalité. Parce qu’au-delà de l’amour, au-delà du fait que vivre à deux soit une expérience inouïe, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des disputes, des efforts à faire et des peurs à surmonter.

La peur, un grand obstacle au sein d’un couple ?

Parmi les raisons possibles qui poussent les couples à se séparer, la peur est l’une des plus fréquentes. Au cours d’une relation, cet obstacle apparaît et se met en travers de la route des couples. Que ce soit inconsciemment ou non, on laisse des pensées négatives nous envahir pour enfin s’éloigner de l’être aimé(e). Ainsi, toutes les actions que l’on fait vont dans ce sens.

 La méfiance, mais aussi la distance s’installent. L’un comme l’autre se montre ferme jusqu’à devenir réticent à dévoiler ses sentiments. Inutile donc de dire que dans une telle situation, rien n’avance. Mais pas que ! Rien ne se construit non plus. Plutôt que de vivre pleinement une relation, la peur paralyse tout. Jusqu’à alimenter les pensées sombres, la jalousie, la méfiance, etc.

Les peurs les plus observées dans la relation amoureuse

L’insatisfaction

L’engagement

La peur de l’engagement peut survenir de différentes manières. D’une part, elle pourrait être déclenchée par un traumatisme ou encore à des incidents vécus durant l’enfance. D’autre part, il se peut qu’elle soit la conséquence d’une rupture brusque, d’un divorce houleux. Résultat ? Au cours de la nouvelle relation, l’angoisse de vivre de la même chose émerge.

Confrontée à un problème de couple, la personne en question se dira que la relation est de nouveau vouée à l’échec. Elle cherchera alors la fuite et rejettera l’entière faute sur sa propre personne. À ce moment-là, il est difficile de la ramener à la raison puisque la peur l’a déjà envahie.

L’abandon

Des femmes et des hommes sont touchés par ce mal-être. Après avoir été abandonnés lors de sa précédente relation, ils brandissent, la plupart du temps, leurs boucliers face à leur nouveau partenaire par peur, une fois de plus, d’être jetés comme une vieille chaussette.

Cela vire même à l’obsession et elles ne vivent plus le moment présent. Elles ne profitent plus de leur couple en voulant à tout prix chercher l’arnaque et surtout en disant que c’est trop beau pour être vrai. Il y a aussi celles qui quittent leur partenaire avant même d’être abandonnées.

Trop aimer

Vous avez rencontré quelqu’un, tout se passe comme vous l’avez imaginé, mais voilà, vous avez peur que tout ce bonheur s’échappe un jour ou l’autre. Vous avez peur de trop aimer en pensant qu’un jour la chute sera fatale. Cette sensation crée des doutes.

Le doute de tout donner et de ne rien avoir en retour, le doute de paraître ridicule aux yeux de son partenaire, le doute de l’étouffer à force de trop dévoiler ses sentiments. Bref, à être soi-même. Tout cela sera façonné et deviendra un frein au sein du couple.

L’insatisfaction

Ce cas de figure se rencontre très fréquemment. Et avec l’évolution technologique, cela va empirer. Réputés d’être jamais satisfaits, nous autres, êtres humains, nous avons parfois l’habitude de comparer notre vie à celle des autres. Si par exemple vous voyez sur les réseaux sociaux des couples qui s’embrassent à longueur de journée, vous aurez tendance à vouloir faire pareil dans le vôtre.

Pourquoi ? Tout simplement parce que vous vous diriez que si vous ne faites pas autant, cela signifie que votre couple n’est pas aussi heureux que vous ne le pensiez. Cette manie de toujours vouloir atteindre « l’idéal », « la perfection » ; cette peur de ne pas ressentir ce que l’on pense ressentir prend le dessus. Dès lors, la relation elle-même se consume à petit feu.

Perdre son/sa partenaire

La peur de la mort fait aussi partie des obstacles très observés dans une relation amoureuse. Le mot « mort » est associé à une image horrifiante et à quelque chose de très négatif. Quand on l’évoque avec un ton sérieux, la tristesse se dessine sur le visage de certains. Pour d’autres, c’est la peur qui domine. Même si cette fatalité échappe à notre contrôle, on ne peut s’empêcher d’y penser. De penser que nous allons souffrir, que nous allons perdre nos proches, notre partenaire… Bien sûr, ceux et celles qui ont connu ce sort en sont les premières victimes.

Toutefois, dans un cas comme dans l’autre, cette peur de la mort fige de nombreux couples. Eux qui pensent que si l’un d’eux disparaissait, l’autre ne voudrait pas continuer l’aventure seul(e). Tout au long de la relation, les deux personnes ont cultivé une dépendance. Au cas où l’un d’eux est absent, l’équilibre serait rompu. Beaucoup de croyances telles que « je ne trouverai jamais une personne comme lui/elle » ou encore « je ne pourrai jamais vivre sans lui/elle » alimentent davantage la peur. Ce qui pourrait être néfaste pour leur couple.