Comment sait-on que l’on est guéri d’une dépression ?

Contrairement à la déprime, la dépression est un trouble psychologique qui peut durer des semaines, des mois voire des années. Elle se soigne au moyen d’antidépresseurs et d’une psychothérapie. Vous avez suivi ces traitements à la suite d’un épisode dépressif ? Vous vous demandez comment vous pouvez savoir si vous êtes guéri ? Découvrez-le.

L’évolution de la dépression avec la prise en charge médicale

La dépression est par définition un état de mal-être psychologique qui s’étend dans le temps. Même si la prise d’antidépresseurs et la psychothérapie semblent la faire régresser, elle ne s’estompe pas automatiquement. Le traitement de la maladie suit le plus souvent des étapes précises.

La première est la phase d’amélioration symptomatique. À ce niveau, le patient dort mieux. Il a plus d’énergie le matin et son appétit revient par la même occasion. Cela est dû à l’action des médicaments au niveau du système nerveux. Ne pensez toutefois pas que vous pourrez aisément atteindre ce stade ? En règle générale, il faut entre 4 et 6 semaines de traitement régulier pour y parvenir.

La seconde étape est celle de la consolidation. Le patient recouvre progressivement son mode de fonctionnement normal et est apte à reprendre sa vie en main. Pour y parvenir, le suivi psychothérapeutique joue un rôle essentiel. En effet, il lui permet d’identifier les causes profondes de son état de tristesse et d’agir sur ces derniers directement. Comme vous l’avez sans doute deviné, cela demande encore plus de temps que la phase précédente. Les résultats sont cependant plus durables.

À partir de quel moment peut-on concrètement dire qu’on est remis ?

Au regard de ce qui précède, il apparaît que pour parler de guérison d’une dépression, il faut attendre plusieurs semaines voire plusieurs mois. D’après les psychologues, il peut même arriver que chez certaines, cela prenne des années. Retenez donc qu’il n’existe pas un temps fixe après lequel vous pouvez dire que vous êtes complètement guéri.

Cela dit, il convient de noter que de récentes études ont permis d’approcher la durée moyenne au bout de laquelle les dépressifs semblent entrer à nouveau en possession de leurs moyens. Connue également sous le nom de temps de rémission, elle correspond aux trois semaines qui suivent le moment où le patient ne montre plus aucun symptôme de dépression.

Doit-on s’attendre à une récidive ?

Doit-on s’attendre à une récidive

Gardez néanmoins à l’esprit que même après le temps de rémission, vous n’êtes pas à l’abri de tout risque de dépression. C’est plutôt le contraire. En réalité, la dépression est un trouble psychologique qui semble revenir très fréquemment. De nombreux cas de rechutes ont été signalés un peu partout dans le monde.

Selon les scientifiques, cela est dû à un dérèglement de la chimie du cerveau. Les neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la noradrénaline ou la dopamine n’arrivent plus à bien jouer leur rôle. Ne pensez donc pas que vous ne pouvez pas faire une récidive.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’on ne se fie pas uniquement à la période de rémission pour déclarer qu’un patient est définitivement guéri de la dépression. Il faut que ce dernier n’ait pas connu de rechute pendant au moins 4 mois à compter du début de la phase de rémission avant de dire qu’il est guéri. Si ce n’est pas votre cas, veillez donc à continuer de suivre les recommandations de votre médecin traitant.