J’ai un besoin perpétuel de séduire, est-ce grave ?

À partir de l’adolescence, la plupart des gens commencent à séduire. L’acte de séduction est ainsi un acte naturel. Pourtant certaines formes de séduction sont mal perçues par la société. Aimer séduire est donc légitime. Tout le monde a le besoin de séduire, mais nous n’avons pas tous le même niveau de ce besoin. Certaines personnes ont plus besoin de séduire que d’autres. Il existe même ceux qui ont un besoin perpétuel de séduire. Les personnes qui possèdent plus d’envie de séduire sont souvent mal jugées. Est-ce grave si on vit avec ce besoin continuel ?

Pourquoi a-t-on un besoin perpétuel de séduire ?

L’objectif de la séduction est de plaire, de susciter l’admiration et les sentiments de l’autre.

La quête amoureuse

Dans la plupart des cas, ce qui pousse à séduire quelqu’un est l’amour qu’on ressent envers celui-ci. Lorsqu’on est amoureux, il est normal de vouloir plaire à son bien aimé. Le besoin de séduire est donc ici ce qu’il y a de plus spontané et se limite à celui qu’on aime seulement.

Quand on aime, on souhaite que celui avec qui on a ce sentiment tombe amoureux aussi. Et pour y arriver, la séduction est le meilleur moyen. Dans ce cas, le but de la séduction est de faire en sorte que l’autre le reconnaisse votre amour éprouvé ; Et de recevoir en retour de sa part le même sentiment afin de partager le même plaisir. Rien n’est blâmable sur le fait de séduire pour une quête amoureuse.

Le goût de la séduction

Surtout les femmes qui expriment leur sexualité et aussi certains hommes qui apprécient plus montrer leur virilité ont besoin de séduire. Ce goût n’a rien de contestable vu qu’il s’agit d’un choix personnel. On parle d’expression de sa personnalité liée à la sexualité.

Par contre, ces personnes sont critiquées au sein de la société. Les hommes sont traités d’être un Don Juan tandis que les femmes se font rabaisser et insulter. Cette vision négative est mal placée, car effectivement on peut aimer, plaire-même à chaque soirée juste par choix et non pas parce qu’on a une pathologie, ou parce qu’on est mauvais.

Vouloir plaire à tout prix

Cette attitude est un moteur qui conduit les gens à avoir un besoin perpétuel de séduire. La personne a besoin d’être attirée par tout le monde à tout moment et n’importe où. On considère cela comme un besoin extrême de séduction. Ce n’est pas un simple comportement. Il s’agit d’un vrai trouble.

En effet, ils veulent être au centre de d’attention et que tout le monde les apprécie. Si à l’adolescence se révèle le besoin de séduction, c’est normal que cela change un peu et que l’on se focalise sur l’art de la séduction en étant plus mature.

Plus on prend de l’âge, plus on sent une stabilité, on se rend compte et on accepte le fait que ce n’est pas tout le monde qui nous aime. Par contre, certaines personnes refusent cette réalité et veulent à tout prix que tout le monde les aime à tout moment et n’importe où.

Les aspects et les conséquences de la séduction

Les aspects et les conséquences de la séduction

La séduction pour une quête amoureuse se fait par amour. Si on est amoureux, on a besoin de le déclarer. La séduction est un moyen de déclaration amoureuse. Toutes les actions sont faites par amour et des efforts sont faits pour plaire à l’autre.

Ainsi, le séducteur ou la séductrice est conduit(e) par l’amour. Le besoin de séduire est raisonnable, car il existe ici le besoin de se faire reconnaître par l’autre et de pouvoir exprimer ses sentiments.

En général, c’est surtout pendant cette phase de séduction que la relation entre le couple est harmonieuse. Cette affirmation s’explique par le fait qu’en séduisant, on veut plaire à l’autre. Dans ce cas, il est facile de se plier à lui et de s’adapter aussi. Le conflit n’existe pas. Le besoin de séduire n’est pas perpétuel puisqu’il se déclenche seulement par un sentiment amoureux envers une autre personne.

Un goût poussé de la séduction

Lorsqu’une personne a le goût de la séduction, elle peut séduire qui elle veut, où elle veut. Elle séduit beaucoup. Néanmoins, elle n’a pas besoin de séduire tout le monde. Car ce n’est pas son objectif. C’est pour s’épanouir et s’exprimer qu’elle se sent dans le besoin de séduire. Ce n’est pas un trouble, ni une pathologie. C’est un choix personnel. Ainsi, le sujet a la possibilité de se maîtriser et de mesurer les actes qu’il met en œuvre dans sa séduction. Ces agissements ne devraient affecter personne. Les problèmes des autres liés à leurs jugements négatifs ne concernent qu’eux-mêmes.

Une haute compulsivité

Pour les personnes qui veulent plaire à tout prix et à tout moment, le besoin de séduire est considéré comme un excès de séduction. Le sujet est ainsi considéré comme un séducteur ou séductrice compulsif. Le besoin de séduire est perpétuel. Le sujet a besoin d’être vu, d’être remarqué et de plaire à tout prix. Ce qui n’est pas du tout facile à faire.

Ainsi, la personne qui a ce trouble fait tout pour atteindre ses objectifs. A la base de la séduction en général, la manipulation est en jeu pour plaire à l’autre. Mais dans le cas des séducteurs compulsifs, ils misent plus sur la manipulation.

La thérapeute de couple et médiatrice familiale Alyce De Lara analyse “qu’avoir besoin de plaire à tout prix, d’être vu, d’être remarqué, c’est une façon de demander à l’autre de s’intéresser à soi. Ces personnes ne veulent pas qu’on reste indifférent à leur contact.” Elle a aussi affirmé que :  “Ceux qui ont ce besoin extrême de plaire ne peuvent pas s’en empêcher : ils manquent de sincérité, ils n’arrivent pas à être simples, transparents, ou tout simplement se taire.”

Quand on veut plaire à tout prix, la confiance n’existe pas. C’est même ce manque de confiance en soi qui provoque le désir perpétuel de séduire, car on veut être tout le temps rassuré même en manipulant les autres et en misant sur l’hypocrisie.

Le docteur Anne Marie Lazartigues affirme : “ Les grands séducteurs dérangent en société, car leur besoin de séduire est un besoin de manipuler l’autre tout en niant son altérité. Ils sont égoïstes et égocentriques, ce qui, bien sûr, finit par dévaloriser leurs « victimes » même si elles peuvent commencer par se sentir flattées.” Le comportement des séducteurs compulsifs est instable. Ils ne se sentent pas tranquilles et parfois même dépressifs. Le mal concerne ainsi non seulement le sujet qui vit en permanence avec des angoisses, mais ces entourages en encaissent aussi.

Existe-t-il des traitements contre le besoin perpétuel de séduire ?

Traitements contre le besoin perpétuel de séduire

Les personnes qui séduisent par quête amoureuse ne sont pas concernées par le besoin perpétuel de séduire. Ces dernières ne sont sujettes à aucun trouble ou maladie. Tant que l’amour ne devient pas une passion excessive et devient une obsession, il n’y a rien à craindre. Il est rare que ce genre de séduction soit attaqué par la société. On considère même la séduction en quête amoureuse étant un art. On parle de l’art de séduction.

La situation de ceux qui possèdent le goût de la séduction, même s’ils séduisent beaucoup, n’est pas nocive. Le seul dérangement est la vision négative de la société qui n’acquiesce pas.

Ici non plus n’est pas en rapport avec le désir perpétuel de séduire. A n’importe quel moment ils peuvent décider de ne plus séduire. Ils ne sont pas bloqués, mais c’est leur choix de séduire ou de ne pas séduire. Leurs agissements n’affectent rien ni personne. Seuls les jugements négatifs de la société qui dérangent. C’est une attitude normale et ne nécessite pas de traitement.

Vivre avec un séducteur compulsif est très compliqué. Il lui est difficile d’être fidèle. Il n’est pas stable et ne pense qu’à lui seul. Il a beaucoup de manques de confiance et aussi d’affection. Et il a toujours besoin de séduire pour compenser les manques. La situation est complexe. Son entourage ne peut rien faire, mais surtout subi les atrocités qu’engendrent ses agissements. De plus, l’origine de cette pathologie peut remonter jusqu’à l’enfance. L’aide d’un spécialiste est donc nécessaire.

Besoin d’une aide psychologique

Seuls les psychologues peuvent déterminer les raisons de ce trouble d’affection. Ainsi, par la consultation et le suivi d’un psychologue, on peut trouver ce qui a provoqué ce comportement.

Ensuite, le psychologue peut aider le malade à travailler son estime et sa confiance en soi. Quand le sujet retrouve un estime et confiance en lui, il n’aura plus besoin de séduire sans être rassuré. Dans cette situation, le psychologue est vivement nécessaire, car elle concerne spécifiquement le domaine de la psychologie et les psychologues sont ceux qui maîtrisent cette science. Avec un bon suivi psychologique, la séduction compulsive peut être éradiquée.

Par contre, le risque de rechute n’est pas à sous-estimer. Nombreux sont les éléments déclencheurs qui pourraient faire revenir la compulsion à tout moment.