Comment finir une relation amoureuse d’été ?

Vous êtes en couple, mais au fil des temps, surtout pour une relation que vous jugez passagère, pendant les vacances d’été, l’envie de partager une vie commune future disparaît. Vous souhaitez retrouver votre liberté et vous estimez qu’être célibataire est mieux pour votre épanouissement. Vous envisagez déjà la douleur que vous infligez à votre partenaire à cause de cette rupture. Comment rompre une relation amoureuse d’été sans pour autant briser le cœur de son partenaire ? Voici quelques conseils qui vous aideront à terminer une relation d’été en douceur.

Pourquoi arriver à une séparation ?

Avant de briser une relation, il est primordial de définir les raisons pour lesquelles vous voulez le/la quitter à tout prix. Quand deux personnes se mettent en couple, elles vivent une histoire passionnelle et profitent du moment présent sans projeter une séparation.

Toutefois, l’opinion et les sentiments de l’autre évoluent petit à petit et il décide de mettre à terme le plus vide possible. Selon un coach en amour, il existe trois raisons qui poussent à une rupture.

Le changement de l’autre

C’est la cause principale d’une séparation. Votre binôme vous considère trop acquis(e) et n’effectue plus les mêmes efforts qu’avant. Cela arrive souvent aux couples qui sont ensemble depuis des années. Cependant, pour une relation d’été, il s’agit surtout du fait de trouver un partenaire excessivement passif.

La passion à disparu, plus de sorties comme les premiers mois, plus de nouvelles aventures, etc. De ce fait, il est cohérent de terminer une relation amoureuse à laquelle vous ne croyez plus et où vous ne vous épanouissez plus du tout.

La dépendance affective

La dépendance affective

Dans certains cas, le fait que le (la) compagnon en demande trop et que son bonheur se rattache à votre présence. Cette pression énorme vous pousse à décider de ne plus être avec lui (elle), car sa dépendance affective vous accable.

Le manque de bonheur

La cause la plus fréquente des séparations est généralement l’absence du bonheur. Vous n’êtes plus du tout heureux (se) en étant à ses côtés. Et dans ces conditions, votre seule option est de chercher ailleurs ce qui vous manque.

Dans la majorité des cas, ce sont ces trois causes qui incitent à vouloir rompre sans blesser votre partenaire. Mais quand il s’agit d’une infidélité ou d’un mensonge, les gens ont tendance à briser leur couple de manière plus brutale. Soit il (elle) inflige la même chose à l’autre, soit il (elle) l’ignore totalement.

Comment rompre en douceur : soyez honnête

Dans les films et les séries, tout semble tellement facile. Les personnages se donnent à une histoire d’amour exclusive, mais intense et se quittent sans bouleversement. Mais ne vous faites pas d’illusion, tout ça n’est qu’une comédie.

Dans la réalité, il est rare, voire même impossible, que deux êtres qui se sont beaucoup aimés même de façon ponctuelle puissent se séparer sans brisure. Par contre, vous pouvez limiter les dégâts en adoptant les mots appropriés et les bons gestes.

Ayez le courage de le (la) quitter en face

Ayez le courage de le (la) quitter en face

La technique du SMS, du message vocal ou encore du ghosting, ces méthodes consistant à se volatiliser sans laisser de traces est à éviter. Soyez courageux (se) et affrontez votre futur ex « face à face ».

Prenez le temps de lui préparer une tasse de thé ou de café selon ses préférences, puis dites-lui que vous devez avoir une discussion sérieuse et ne cédez pas. Cela ne lui privera pas de la souffrance, mais au moins il (elle) apercevra que vous le (la) respecterez assez pour être honnête avec lui (elle).

N’adoptez pas les phrases bateaux

Les phrases types de rupture du type « ce n’est pas toi, c’est moi » et « j’ai des sentiments, mais ce n’est pas vraiment de l’amour », évitez-les. Ne lui imposez pas l’offense d’une rupture de ce genre.

Avouez-lui les véritables raisons qui vous amènent à rompre et assumez que c’est votre faute à vous deux. Dans tous les cas, la raison peut être très concrète comme la séparation de lieu. En employant des mots sur vos maux, vous l’aiderez à comprendre la rupture et ainsi aller de l’avant.

Utilisez les vieilles méthodes : écrivez-lui une lettre

Il est plus aisé de mettre sur un papier le mal qui vous tourmente et votre perception que de l’exprimer à voix haute. Prenez le temps de bien l’écrire afin de vous assurer de ne pas le (la) blesser.

Entrez dans son rôle un moment

Tout le monde a déjà eu le cœur brisé. Vous savez précisément ce que l’on éprouve lorsque l’on est la personne quittée. En vous référant du caractère de votre partenaire, vous avez un aperçu de ce qui serait enclin à alléger sa peine.

Attention, on vous conseille d’être honnête, mais ne rentrez pas trop dans les détails, surtout si vous le (la) quittez pour un(e) autre.

Se mettre d’accord pour une rupture en douceur

d’accord pour une rupture en douceur

Vous l’avez fréquenté un certain temps voir assez alors vous savez sans doute au moins un peu comment lui parler, quelles sont ses habitudes, ses réactions face à telle ou telle situation, d’après ce que vous connaissez de lui. En fonction de cela, trouvez un moyen de vous mettre d’accord.

Essayez de trouver un terrain d’entente

Vous êtes en couple depuis un petit bout de temps ? Il se peut que même sur une courte durée vous soyez glissé dans la routine. Dans la plupart des cas, les sentiments amoureux se transforment en sentiments amicaux, mais vous n’avez pas l’audace de mettre un terme à votre relation.

C’est une bonne chose si vous en avez conscience. Prenez le temps d’une conversation à deux sans entrer en assaut. Le dialogue est le secret d’un couple qui dure, mais également la clé d’une rupture réussie.

Lancez-vous au moment où vous êtes seuls

Cela est évident et pourtant, certains individus préfèrent mettre fin à leur union en présence de leurs amis pour ne pas se culpabiliser ou pour fuir l’explication.

Ne rompez pas en soirée ou pendant un événement. En premier lieu, vous donnez prise à une scène de ménage en public (cela vous donnera une honte interplanétaire).

En second lieu, vous courez le risque de passer pour un(e) lâche. Et votre partenaire dans tout ça ? Aimeriez-vous réellement vous faire quitter au milieu de vos amis sans être au courant de rien ?

Ne dites rien lui donnant de faux espoirs

En certaines occasions, on n’ose pas confesser à l’autre que c’est fini. Pour préserver la paix, vous lui suggérez un break, persuadé (e) qu’il (elle) va comprendre le sous-entendu ou encore vous accorder un peu de temps avant la rupture nette.

C’est une très mauvaise idée. L’autre ne voit pas le mal et considère que vous voulez une pause pour mieux vous focaliser sur votre histoire (ou sur vous-même).

Soyez ferme, car vous devez vous en tête que l’autre pourra jouer les sentimentales. Ne cédez pas face à son regard de Bambi ou ses arguments en béton. Dites-vous que c’est pour le bien de tout le monde.

Mais dans toute cette tragédie, ne vous oubliez pas. Certains ne se doutent pas que celui qui quitte ne sort pas clean de la relation, il (elle) souffre aussi.

Continuez de vivre après la séparation

Continuez de vivre après la séparation

Votre vie ne s’arrête pas là, vous avez encore plein de belles choses à vivre.

Gardez votre distance

Ne cherchez pas à rester amis tout de suite. En vous efforçant de rester amis, vous pourriez prolonger la douleur de la rupture. Le mieux est de rompre complètement et passer du temps à l’écart de l’autre. Au bout d’un moment, quatre semaines, deux mois, un an… lorsque vous vous croisez de nouveau, vous ne ressentirez plus autant de mal. Dans ce cas, vous pourriez essayer de repartir à zéro et rester amis. Même à cet instant, tâchez de rester sensible et respectueux envers votre ex, car il (elle) a peut-être besoin de plus de temps que vous. Par conséquent, ne tentez pas d’imposer votre amitié à votre ex.

Si votre ex-partenaire vous demande si vous pouvez demeurer amis, répondez-lui que cela n’est pas possible pour le moment, du fait que vous voulez mettre fin à la relation. Néanmoins, cela doit rester le dernier contact entre vous deux. Cette séparation doit être le contact final que vous avez.

Si vous avez des amis en commun, mettez-les au courant de la rupture et faites-leur savoir que vous ne viendrez pas à n’importe quel évènement où votre ex y sera aussi. Si cela doit les conduire à prendre parti, ne vous y opposez pas.

Prenez du temps pour vous

Vous aurez besoin de temps pour gérer votre perte. À l’évidence, c’est vous qui avez pris la décision de la rupture. Mais cela n’implique pas que vous allez vous amuser en boite pour fêter votre nouvelle liberté. Ce que les gens ignorent est que celui ou celle qui a initié la séparation a autant mal que la personne qui l’a endurée. De temps à autre, la personne qui a déclaré la rupture souffre plus que l’autre, car elle est imbibée d’un sentiment de culpabilité, même en sachant que c’était la meilleure solution.

Prenez du temps pour remettre en question votre vie et pour réfléchir aux choses que vous aurez la possibilité de faire dans le futur pour être heureux.

Personne ne vous empêche de passer une ou deux semaines à pleurer, à rédiger dans votre journal ou à vous tourmenter au lit. Mais après cela, il est temps pour vous de sortir et de reprendre petit à petit le rythme de la vie.

Vous pourriez aussi aller mieux en vous confiant à un(e) ami (e). Sortir en boite la soirée suivant votre rupture pour noyer votre tristesse dans un verre ne va pas améliorer votre cas.

Profitez bien de votre vie

Profitez à fond de votre vie après la relation. Après de nombreuses semaines ou de nombreux mois, vous allez commencer à aimer de nouveau la vie. À ce moment-là, vous seriez forcé d’être complètement séparé de votre ex et d’éviter de le (la) croiser, ce qui vous a aidé à guérir. En vous sentant à nouveau vous-même, profitez de vos amitiés ainsi que de vos relations avec les membres de votre famille, vivez vos passions anciennes et nouvelles.

Pour vous aider à être vous-même, évitez de faire les choses que vous et votre ex faisiez ensemble pendant un moment.

Réalisez du changement. Pour éprouver votre nouvelle vie, rénover votre chambre, laver votre voiture et créer un divertissement que vous ne faisiez pas auparavant (exemple : la natation, le fitness, la lecture, etc.).